(Français) L’érosion sur les côtes de Madagascar

L’érosion sur les côtes de Madagascar
À Madagascar, près de 200 à 400 tonnes/ha/an de terres arables sont emportées par les eaux de ruissellement. En effet, l’île est constituée de plusieurs zones montagneuses, donc de nombreuses pentes favorisant l’érosion hydrique. Les sols presque dénudés et secs du sud et de l’ouest sont aussi exposés à l’érosion éolienne, etc.

Les acteurs de l’érosion à Madagascar
Action de l’eau. Nous faisons référence ici aux effets des eaux de pluies sur les sols malgaches. L’impact des gouttes sur le sol ainsi que les effets des eaux de ruissellement constituent les résultats de l’érosion hydrique. L’effet « splash » des gouttes d’eau sur un terrain dénudé dépourvu de végétation, soit « l’érosion en nappe » favorise le mouvement lent des particules superficielles du sol vers l’aval des versants. Les ruissellements sont les plus redoutables, car ils entrainent les éléments du sol dans les versants jusqu’aux bas-fonds et se perdent dans les rivières. Ils appauvrissent donc le sol et peuvent le raviner.
Action du vent. Les régions venteuses en souffrent beaucoup. Le déplacement des dunes prouvent les actions de l’érosion éolienne. Ce sont toujours les zones dépourvues de végétation qui en pâtissent le plus.
Action de l’homme. La déforestation, les feux de brousse détruisent la couverture végétale qui protège le sol. Ce dernier mis à nu devient à la merci des deux types d’érosion précédemment cités.

Actions de l’érosion sur les côtes de Madagascar
La côte est de Madagascar a su conserver une végétation presque impénétrable constituée de futaies, de plantes herbacées, de lianes et de ronces. Le sol est donc protégé de l’érosion grâce la couverture végétale qui s’y développe. La côté ouest par contre avec un climat sec et de forêts sèches constituées de savanes ponctuées d’arbres isolés est plus sujette à l’érosion en nappe. Le vent remaniera également les sols secs.
Pour les zones méridionales semi-désertiques et exemptes de tapis végétal protecteur, l’érosion éolienne sera intense vu que l’Alizé du sud-est y fait rage. Les pluies violentes, mais rares pourront également provoquer de dégâts aux sols.