Repas malagasy : du délice au naturel

Repas malagasy : du délice au naturel
On ne vous parlera plus du riz puisque vous savez déjà que c’est la base inséparable du repas Malagasy. Nous allons aborder le sujet de la spécialité du sud en cuisine Malagasy qui se base en réalité sur les produits locaux. Car même si les bases du repas Malagasy sont au font les mêmes dans chacune des régions, vous allez savoir qu’il y a surtout une grande différence et que les unes comme les autres sont des véritables découvertes culinaires à ne pas manquer pendant une vacance à Madagascar.
Repas Malagasy dans le sud de Madagascar
Une spécialité au repas salé, le sud de l’île est aussi célèbre pour le abobo, le fromage vraiment naturel riche en calcium et vitamine. Il s’agit du lait naturel laissé dans une gourde pendant 3 jours ou un peu plus pour obtenir un fromage. Pour réaliser le abobo, il suffit de bien choisir le lait, le placer dans une gourde, puis chaque jours de jeter l’eau qui se dégage en dessus. Sans bouillir, ni le mélanger de quoi que ce soit, le abobo est tout simplement naturel.
La cuisson au coco
Dans le nord d’île, à Diego, Antalaha, Tamatave et autres, c’est plutôt les produits à base de coco qui dominent la spécificité de l’art culinaire. Pareil pour le manioc cuit avec de la viande dans le sud. Il s’agit de katokatoky avec de la viande : manioc. Une cuisson salée et très énergétique, le katokatoky est surtout fait pour les mpiarakandro ou ceux qui partent pour nourrir et garder les zébus. Avec celui-ci, la cuisson en manioc dans le sud de Madagascar est un peu spéciale par rapport à d’autres dont, au nord le mélange se fait avec le lait de coco. Le manioc aussi est les deuxièmes aliments le plus prisés dans toute l’île.