La place du zébu à Madagascar

La place du zébu à Madagascar
N’importe où dans l’île de Madagascar, on trouve un signe ou même le squelette de cornes (tandroka) de zébus. C’est la bête la plus respectueuse de l’île car, il est présent dans les cérémonies. Depuis toujours, le zébu est symbolique du pays, et c’est un peu étonnant de ne pas trouver son symbole dans le drapeau. Du nord au sud, le zébu occupe une place vraiment importante dans la société comme dans l’économie.
Le zébu dans la culture
Dans la culture Malgache, le zébu est le signe d’offrande. Lors de la cérémonie de Famadihana, le joro, funèbre, mariage etc…, et d’autres évènements importants, le zébu ou omby sert de mets officiels, et son sang est le liquide sacré à utiliser. Seulement, avant de verser son sang, l’action précède de Kabary (discours), pour valoriser la cérémonie.
Autrement, dans l’économie, le zébu et aussi signe de richesse c’est le paysans. La majorité des familles place leur argent en cette bête. C’est l’animal plus valeureux au marché qui peut également un outil de transport et de plantation. Dans la plantation de riz, le zébu intervient sur l’élaboration de la terre.
Zébu, source de désordre social
Dans cette valeur, le zébu devient un objet de vol agressif. Il s’agit de dahalo – des bandits, voleur de troupeaux et des zébus. Car à Madagascar actuellement, le zébu vaut au moins 350 euros et une riche personne peut être en possession de 2 000 zébus. Cette richesse mal-partagée devient un sujet de jalousie suivie d’attaque pour certaine le proche clan. C’est pourquoi le dahalo existent et tuent ou blesse les villageois en essayant de ruiner quelqu’un ou encore de s’enrichir comme tant d’autres voleurs. Heureusement que le gouvernement Malagasy, le système du Dina – une sorte de convention sociale assez sécuritaire, se lèvent et s’investissent pour protéger la population. Cet effort se montre efficace jusqu’à présent.